Le sonnet de Tourcoing

Lucien Suel

Le sonnet de Tourcoing

C’est bien, c’est mal, recensement, chacun son tour.
La carbonade, bière ou Bourgogne, regard en coin !
Croix d’encre rouge ! La punition ! Au coin, au coin !
Belle en blue-jeans, contre le mur, contre la tour.

Fines gambettes, string & piercing, jolis atours
La Blanche porte. Flocons d’avoine, gelée de coings
Sur le brun pain, francs ou euros, bistrot du coin.
Epidémie ! Sème la mort aux alentours !

Virolois, vieux rouleau, au jardin, un recoin !
Marie Groette, voix familière, « Ti, t’es d’min coin. »
C’est blanc, c’est noir, Bird, c’est l’oiseau, jazz, jase, Tourcoing.

Attaque : horions, le pont rompu devant la tour,
Le fief des Phalempins. La victoire ! Demi-tour !
Pont de Neuville, d’où le soleil salue Tourcoing !

Lucien Suel,
décembre 2005-janvier 2006.

Poème
de l’instant

Emily Dickinson

If your Nerve, deny you –
Go above your Nerve –

Si ton Courage te fait défaut
Va au-delà de ton courage.

Emily Dickinson