L’aiguille aveugle

José Ensch

Ce n’est qu’une éraflure d’oiseau
une petite peau ouverte
sur l’oasis du sang –
pourtant les nuits de toutes les saisons viennent y boire

José Ensch, 1942-2008, L’aiguille aveugle, Éditions Phi, Les Écrits des Forges, 2008.

Poème
de l’instant

Ossip Mandelstam

Nouveaux Poèmes 1930-1934

J’aime à voir ourdir la trame quand
après deux, trois… parfois quatre
suffocantes vagues d’apnée
vient le soupir libérateur.

Et comme il est grave et bienfaisant,
lorsqu’enfin advient l’instant
où, à travers mon balbutiement,
l’arc soudain vibre, et se détend.

Ossip Mandelstam, Nouveaux Poèmes 1930-1934, Traduit du russe par Christiane Pighetti, Éditions Allia, 2018.